Welcome Our New Novice Shen Na of Dharma Wind Zen Hermitage

Ordination de novice de Shen Na (Lena Savarit)

La DWZS/OZHY a la joie de vous annoncer la récente ordination de Lena Savarit!

GoArt_20170531_164856_214707723

La cérémonie a eu lieu au Dharma Winds Zen Hermitage (Namur) ce mardi 30 mai 2017. Lena Savarit a reçu les préceptes de bonze novice dans le lignage Linji/Yunmen de notre Ordre ainsi que le nom de novice Shen Na (Profonde/Totale Acceptation) des mains de Shi YaoXin.

Puisse-t-elle aider tous les êtres à réaliser la Sublime Illumination!

Puissent tous les êtres l’aider à réaliser la Sublime Illumination!

Amituofo!

Amituofo!

Amituofo!

Shi YaoXin

DWZS/OZHY has the pleasure to share the ordination of Lena Savarit!

The Ceremony took place at Dharma Winds Zen Hermitage (Namur, Belgium) on May 30 2017. Lena Savarit received the precepts of a Novice Priest in the Linji/Yunmen lineage of our Order and the Dharma Name ShenNa (Profound Acceptation) from YaoXin Shi.

May she help all beings to realize Sublime Enlightenment!

May all beings help her to realize Sublime Enlightenment!

Amituofo!

Amituofo!

Amituofo!

Shi YaoXin

Le Scorpion et le Saint-Homme

luisluis
Master Yao Xin       Shakya

Chers amis, Pourquoi oublions nous si facilement les enseignements du Bouddha?

Un jour, un saint homme était assis près d’une rivière, regardant l’eau s’écouler, lorsqu’il vit un scorpion s’approcher du bord de la rivière pour ensuite tombé dans l’eau. Le saint homme voyant le scorpion lutter contre l’eau, utilise sa main comme une pelle et soulève le scorpion pour pouvoir ensuite le poser. Lorsqu’il pose le scorpion au sol, la créature le pique. Le saint homme ne dit rien et continue à regarder le débit d’eau.

Quelques minutes plus tard, le scorpion revint à la rive du fleuve et a nouveau, tombe dans l’eau … et a nouveau le saint-homme refait la même action. Et a nouveau, le scorpion le piqua. Le saint homme ne dit rien et continua à regarder le débit de la rivière. Quelques minutes passèrent et le scorpion est revint au bord de la rivière et tomba une fois encore dans l’eau, et une fois encore, le saint homme l’a posé en toute sécurité sur le sol.

Et a nouveau, le scorpion piqua le saint homme. Le saint homme tourna simplement la tête et continua de regarder le fleuve.

Un homme ayant vu toute la scène s’irrita de voir le saint homme répéter ce sauvetage fou d’un scorpion ingrat. Il alla vers le saint homme et le somma de répondre. «Pourquoi persistez-vous à sauver un scorpion misérable qui ne montre aucune gratitude pour vos efforts et vous pique?”

Et le saint homme répondit: «Il est de la nature d’un scorpion de piquer, tout comme il en est d’un être humain d’aider une créature dans le besoin».

Dans le Zen nous enseignons cette vérité parce que nous sommes souvent tentés de chercher a recevoir de la gratitude pour la moindre chose que nous faisons pour les autres. Il en est comme si nous essayons de former un contrat avec la personne que nous aidons. Comme si dans ces instants on pensait, «Je vais le faire pour lui et puis il va dire au monde entier quelle personne généreuse je suis.”

Parfois, nous allons même penser, «Je vais le faire pour lui et puis, quand j’aurai besoin d’aide, il m’en donnera en retour. ”

Non! La façon Zen de d’harmoniser avec le monde est d’être comme ce saint homme et d’agir en accord profond avec notre nature propre, puis d’oublier complètement, indépendamment de ce qui se passe, et de revenir à nos vies ” en regardant le débit de la rivière s’écouler “.

La barque vide

luisluis
Master Yao Xin Shakya

Chers amis,

Combien de fois nous perdons-nous dans la colère, à cause de mots ou d’actions que nous percevons comme insultantes? Si seulement nous nous arrêtions pour appliquer un peu de sens commun Zen à nos interactions, nous serions beaucoup plus heureux.

Une vieille histoire Zen nous rappelle pourquoi nous devrions nous arrêter et réfléchir avant d’agir.
Supposons qu’un jour, sur une rivière, une petite barque vide se délie puis commence à suivre le courant. Alors qu’elle s’en va vers l’aval, un homme assis dans une autre barque, essaye de traverser la rivière. Dès qu’il commence à ramer, il a voit le bateau se diriger vers lui. Il se rend alors compte que les deux bateaux vont entrer en collision, ainsi il sort sa rame et pousse la barque vide qui change doucement de direction  et continue son chemin sur la rivière.

Mais supposons qu’un autre homme soit assis dans la barque qui était vide. L’homme qui avait précédement essayer de ramer à travers la rivière lui aurait crié: «Hé! Reprenez le contrôle de votre bateau ou nous allons entrer en collision!”

Et si l’homme n’avait rien fait et les deux bateaux se seraient rapprochés, l’homme qui ramait se serait mis à crier: «Regardez où vous allez, espèce d’idiot! Vous allez heurter mon bateau!” Et puis il se serait levé et aurait commencé à agiter sa rame comme une arme et à menacé l’autre homme. Les bateaux seraient alors entrés en collision, et il aurait frappé l’autre homme avec sa rame.
Peut-être dans la lutte, l’homme qui tentait de ramer à travers le fleuve serait tombé dans l’eau et se serait noyé. Qui sait? Mais pourquoi, devons-nous nous demander. Une telle confrontation était elle nécessaire?

Les deux situations étaient pourtant identiques. Deux bateaux allaient entrer en collision. Dans le premier cas, l’homme pousse doucement la barque venant en sens inverse de côté et continue son chemin. Mais dans le deuxième cas, voyant un homme inactif dans le bateau, immédiatement, il serait devenu furieux parce qu’il se serait  aperçu qu’il était ignoré ou en quelque sorte déshonoré. Il n’aurait pas arrêté de penser que peut-être l’autre homme était malade ou blessé, ou tout simplement incapable de diriger son bateau. Il aurait permis à son ego de s’impliquer dans ce qu’il a perçu comme une menace personnelle, et à se construire ainsi un honneur d’homme attaqué à protéger.

Quels fous nous sommes lorsque nous répondons par la colère! Si cet homme avait seulement répondu avec bon sens et avec bonté, il aurait pu appeler l’autre homme, et ne recevant pas de réponse, il aurait simplement pu “poussé l’autre barque de coté et continué son chemin jusqu’à l’autre rive” en toute sécurité. Et peut-être même aurait-il vu que l’autre homme était en détresse et avait besoin d’aide, Il aurait pu être le Bon Samaritain et donné son aide à l’autre homme. N’aurait-ce pas été la meilleure façon d’agir… la façon Zen de répondre aux conditions?

Le philosophe roi

Qian Xin
Qian Xin

 

Souvent, nous entendons parler des agnostiques et des athées et de toutes sortes de gens qui doutent de la puissance de l’amour du Bouddha. Cet amour, et nous pouvons l’appeler amour divin si nous voulons vraiment n’existe que si nous ouvrons notre cœur à lui.

Il y a une vieille histoire zen que je voudrais vous raconter.

Une fois il y avait un royaume qui a été gouverné par un homme qui pensait qu’il était un grand, philosophe. Il avait étudié tous les grands esprits et il avait abouti à la conclusion que la religion était un non-sens … non-sens inacceptable. Il y avait, a-t ’il déclaré, rien de tel que le paradis ou l’enfer. Ce roi s’en tenait si fort à ce sujet qu’il en a fait sa doctrine : de la loi de la terre. Depuis ce jour, il a décrété qu’il était contre la loi de parler du ciel et de l’enfer. Ce fut un crime passible de mort. Personne ne pouvait plus jamais parler de ces choses dans son royaume.

Un jour, il est arrivé qu’un saint homme a voyagé dans le domaine du roi. Il se tenait sur un coin de rue et a prêché à propos du ciel et de l’enfer. Quelqu’un lui cria: «Ami! Soyez tranquille! Si le garde du palais vous entendre parler comme ça, vous serez traîné devant les tribunaux et puni! “

Mais le saint homme a juste souri et a continué à parler au sujet du ciel et de l’enfer. Et dès que les gardes en ont entendu parler, le saint homme a été traîné devant le roi.

“Comment osez-vous prêcher à propos du ciel et de l’enfer, un sujet que j’ai interdit?” le roi demanda au saint homme.

“Pensez-vous que je discute de la philosophie avec un bouffon comme vous?” le saint homme répondit. Personne n’a jamais osé parler au roi de telle manière. Aussitôt le roi se leva, criant à ses gardes, “Saisissez-le! Et tuez-le !”

Le saint homme leva la main et dit: «Sire! S’il vous plaît! Ecoutez-moi un instant. Vous êtes furieux. Votre esprit brûle de haine. Votre visage est rouge et le sang en trace la course de colère. Votre cœur brûle avec fureur … avec la fureur de tuer. En ce moment vous êtes en enfer!”

Le roi s’arrêta et resta immobile, frappé par ce que le saint homme avait dit. Et oui, c’était vrai … il était furieux … son visage était rouge et son sang en a tracé la course … et son esprit et cœur étaient furieux …brûlant de haine. Et soudain, il a mis ses mains sur son visage et s’asseyait à nouveau sur son trône. Il a réalisé que l’enfer n’était pas un endroit où le corps brûle, mais où l’esprit est brûlé. Et puis, avec les larmes dans ses yeux, il regarda le saint homme et dit: «Penser que vous avez risqué votre vie pour me enseigner cette vérité grande …. Oh, Maître. Pouvez-vous me pardonner? “

Et le saint homme dit: «Et, Sire, il y a aussi un paradis … et maintenant vous-y êtes.”

ZBOHY elects Argentine Abbot! Letters To The New Abbot

Our new Abbot: Yao Sheng Shakya
Our new Abbot: Yao Sheng Shakya

ZBOHY elects Argentine Abbot. Shi Yao Sheng of Buenos Aires has been elected to ZBOHY’s top position. He brings the Dharma to thousands of Spanish speaking visitors to our ZATMA website. In the following section various members of the Order officially welcome him to his new post.

 

Estimados miembros de la Comunidad ZBOHY,

En primer lugar, quiero agradecerles a todos por su interés en nuestro sitio. Aquí encontrarán abundante material de lectura acerca de la práctica del Budismo Zen. Afortunada e imprevistamente, he sido elegido Abad de la Orden Budista Zen de Hsu Yun (ZBOHY, por sus siglas en inglés), lo que implica que llevaré adelante el mantenimiento y actualización del sitio web, tareas de edición y coordinación de actividades, entre otras responsabilidades. Es mi intención para este año que podamos mejorar la estética y presentación de nuestra páginas, así como incorporar más contenido en español (a través de traducciones y producción de ensayos nuevos).

Desde mi humilde posición, no espero más que poder ayudar a los practicantes del Budismo Zen a apreciar y profundizar su práctica, allanar sus dificultades, despejar sus dudas y asistirlos en todo lo que me sea posible para su realización personal.

A modo de bienvenida compartiré con Ustedes una serie de ensayos cortos sobre conceptos básicos del Budismo Zen, los cuales iré publicando en sucesivas entregas. Los animo a escribirme en caso de que así lo consideren.

Finalmente, quiero agradecer a la comunidad de maestros, sacerdotes y laicos de ZBOHY quienes han confiado en mí para esta tarea.

 

En el Dharma,

Yao Sheng Shakya


 

From Abbot John (Yin Din Shakya)

Abbot John
Abbot John

 

We have arrived at a pivotal point in our ZBOHY-ZATMA history at which we’re privileged to welcome a new abbot from South America,Yao Sheng of Buenos Aires. Abbot Yao has been a member of our sangha for many years. Well-versed in the Dharma, he is also, by profession, an electrical engineer and university professor. It will not be easy to fill Abbot Ken’s shoes, but he has the will and the skill to succeed. Yao Sheng is enthusiastic about presenting our Dharma Path to the many Latin American citizens who seek Zen’s Way to Enlightenment. We share his enthusiasm, wish him well, and congratulate him.

Abbot John (Yin Din Shakya)


 From Chuan Yuan Shakya

Chuan Yuan Shakya
Chuan Yuan Shakya

Damos as boas vindas ao nosso novo abade, Yao Sheng Shakya. Temos plena

confiança que sua competência será mais que suficiente para enfrentar os desafios que temos por vir.

Agradecemos ao Abade Yin Cai por sua dedicação e excelente trabalho nos últimos anos.

Chuan Yuan Shakya(Je)


 From Shi Zheng Fo and Shi Chuan Chao

Chuan Chao
Chuan Chao
Zheng Fo Shakya
Zheng Fo Shakya

For Yao Sheng:

Congratulation Reverend Yao Sheng! We join with the rest of the sangha is wishing you the best of luck in your new post.

Naturally, we will all miss Abbot Ken and the good work he has done for the last few years; but the prospects of introducing Latin American languages and sangha members to our website will help to compensate his loss.

We’re all excited about broadening the reach of ZBOHY’s zatma ministry and we look to you with confidence that you will guide our sangha and website readership to a fortuitous increase.

Once again, Good fortune to you in your endeavors.

Zheng Fo Shakya (Audrey) and Chuan Chao Shakya (Hal)


 From Ming Zhen Shakya

 

Ming Zhen Shakya
Ming Zhen Shakya

Hola Abbot Yao!

At last I can practice my espanol. Welcome to the hot seat. Ken will be staying on to contribute his technical advice and (we hope) his writing, so things may go easier than expected for you.

You’ve been with us for so many years that it seems strange to welcome you to your new post. We all wish you the best of luck; and naturally, we’re all here to help. Don’t hesitate to ask.

Kind regards,

Ming Zhen Shakya (Em)


 From Shi Yao Xiang

 

Yao Xiang Shakya
Yao Xiang Shakya

Welcome Aboard Abbot Yao Sheng!

Your acceptance of this position assures all of us that ZBOHY-ZATMA will continue to be a strong presence in the global world of the internet.

I’d like to extend a warm welcome as you take the seat of The Abbot of ZBOHY-ZATMA.

I look forward to your vision and leadership and wish you all good luck!

And a final thanks to Kenny for all the heavy lifting. Good, good luck in your emeritus status.

Yao Xiang Shakya (Liz)


 From Yao Xin Shakya

Yao Xin Shakya
Yao Xin Shakya

 

L’Ordre Bouddhiste Zen de Hsu Yun a le plaisir d’annoncer l’élection de son nouvel abbé, le révérend Yao Sheng Shakya.

Nous souhaitons le meilleur dans sa nouvelle tâche à notre homme de Buenos Aires. Puissions nous l’aider de notre mieux, dans la simplicité et la convivialité qui caractérise notre ordre.

C’est avec avec une sincère gratitude que nous remercions le révérend Yin Cai Shakya pour l’admirable bienveillance et la délicate attention dont il fit preuve dans sa charge d’abbé.

Puisse cette nouvelle année être également celle du renouveau pour notre ordre et chacun d’entre nous.

Bravo encore à notre nouvel abbé, qui sait qu’il peut compter sur les amis de l’ordre.

Yao Xin Shakya (Luis)


From Yin Shan Shakya

Yin Shan Shakya

Yin Shan Shakya

For Yao Sheng:

I warmly welcome Yao Sheng to take the highest of high positions with our Order as abbot. With the Buddhist world, in and out of the U.S., becoming more multicultural, Abbot Sheng will help us in growing our outreach and support the millions of Spanish speakers to celebrate the Buddhist teachings world wide. I look forward to working with Abott Sheng in the months to come. May all be happy!

Amitofuo,

Yin Shan Shakya (Jeff)


 From Fa Geng Shakya

Fa Geng Shakya
Fa Geng Shakya

Caro Yao Sheng Shakya ,

Mi hanno detto che potevo scrivere in italiano, e mi fa molto piacere.
Volevo farti i miei ed i nostri più sentiti Auguri e Congratulazioni per il tuo Incarico di Abate del nostro Ordine.
Il mio cognome e’ abbastanza diffuso in Argentina, ed un giorno mi piacerebbe venire a conoscere la tua città ed i miei parenti che ci vivono. Anni fa misi in scena uno spettacolo con i Tanghi dedicato al mio bisnonno Francesco Antonio che arrivò li’ nei primi del 1900.
Da dieci anni camminiamo insieme ed ora si aggiunge il mio gruppo romano di Attori che sperimentano Teatro e Zen.
Domenica avremo la nostra prima Sesshin e siamo molto contenti.
Ti auguriamo di svolgere al meglio il tuo incarico e speriamo di poter aprire una bella amicizia d’oltreoceano.

Namo Amituofo
Fa Geng Shakya ed i ragazzi dell’Hokke Sangha di Roma (Teatro e Zen )